Pour mieux vivre ensemble

Dérapage sur RMC : le viol de Nafissatou Diallo comparé à un "conte de fées"

dimanche 27 janvier 2013 par admin

Le Journal du Dimanche a révélé que l’accord passé entre la femme de ménage du Sofitel et l’ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, s’élevait à 1,5 million de dollars. Le lendemain, l’émission radiophonique des Grandes Gueules a rebondi sur cette information : Franck Tanguy et Sophie de Menthon ont rapidement dérapés.

"Tu veux que je sois politiquement totalement incorrecte ? Je me demande, c’est horrible à dire, si ce n’est pas ce qui lui est arrivé de mieux ! Moi je pense que l’argent qu’elle a gagné, qui lui permet d’élever sa fille, elle ne l’aurait jamais eu dans toute son existence et j’espère qu’elle oubliera ce moment extrêmement désagréable", a lancé Sophie de Menthon.

Marie-Anne Soubré s’est opposée à cet argumentaire, expliquant qu’il n’y a pas de prix pour un viol. "Oh, c’est pas vraiment un viol, arrête !", a rétorqué Sophie de Menthon.

Mais ce n’est pas tout : l’un des intervenants a comparé l’agression sexuelle dont a été victime Nafissatou Diallo à "un conte de fées". "C’est quand même un tromblon extraordinaire ! Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 million, c’est quand même extraordinaire cette histoire", a ajouté Franck Tanguy.

L’association Trait d’Union-93 s’inscrit dans la lignée des associations se liguant contre le racisme par conséquent, Trait d’Union-93 dénonce vigoureusement les propos qui ont eu cours lors de l’émission des GG en date du 21 janvier 2013. Il est indigne qu’une émission d’une telle envergure laisser passer de tels propos de la part de ses chroniqueurs sans les condamner et sans ne présenter des excuses. C’est scandaleux.

Lorsqu’on entend parler ainsi d’une femme, du viol présumé d’une femme - que les deux protagonistes considèrent par ailleurs comme avéré - sans avoir besoin de prendre parti pour ou contre Nafissatou Diallo, pour ou contre Dominique Strauss-Kahn, on ne peut qu’être choqué.

Les propos tenus à l’antenne au sujet de Nafissatou Diallo sont méprisants à l’égard des femmes victimes de viol et de harcèlement.

Après un pareil incident, il appartient de toute évidence au CSA, autorité de régulation de l’audiovisuel, de prendre toutes dispositions appropriées à l’égard de la station RMC. Et si RMC ne cautionne pas ces injures et cette apologie du viol, ce qu’on peut espérer, elle n’a pas d’autre conduite à tenir que de mettre un terme à la collaboration régulière à son antenne de Franck Tanguy et de Sophie de Menthon.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1113472

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d - JeSurfe France

     RSS fr RSSG. " Prochainement "   ?

Creative Commons License